Les bonnes raisons de manger du poisson régulièrement

Le poisson est riche en protéines de meilleure qualité et aussi en bonnes graisses, en minéraux comme les oligo-éléments et le phosphore, en iode, zinc, cuivre, sélénium et fluor, ainsi qu’en vitamines A, D et E nécessaires à une bonne santé. Surtout, il peut aider à prévenir certaines maladies, selon de nombreuses études prospectives. Découvrez les meilleures raisons de le mettre dans votre assiette.

La consommation de poisson peut réduire le risque cardiovasculaire !

Par conséquent, manger du poisson est bénéfique pour une bonne fonction cardiovasculaire. Toutefois, l’Agence nationale de sécurité sanitaire précise que la prévention des maladies cardiovasculaires peut reposer sur des mesures diététiques et hygiéniques, associant une alimentation équilibrée et variée à la pratique d’un sport. Les personnes qui consommaient le plat de poisson une fois par semaine ont constaté qu’elles avaient un risque de maladie cardiovasculaire réduit de 15%. Ceux qui en mangeaient 5 fois par semaine avaient même un risque réduit de 40%. Les avantages des acides gras oméga-3 à longue chaîne tels que l’EPA, le DHA et le DPA résident dans la prévention des arythmies cardiaques, la réduction des triglycérides, la lutte contre l’inflammation et peut-être même la réduction de la graisse corporelle.

Manger du poisson peut aider à combattre et à prévenir la dépression !

Les personnes qui mangeaient de petits poissons avaient 10 fois plus de risques de souffrir de dépression que celles qui mangeaient beaucoup de poissons. Les poissons oméga-3 peuvent également expliquer ces effets : le DHA favorise la fluidité des membranes des cellules nerveuses, un état qui augmente la réceptivité aux neurotransmetteurs tels que la sérotonine, associée à certains états dépressifs, tandis que l’EPA peut être utilisé pour traiter efficacement le syndrome maniaco-dépressif, ainsi que dans la dépression et ensuite la dépression infantile. Selon des chercheurs universitaires, le poisson est toujours un aliment riche en oméga 3. Ces acides gras ont un effet sur les molécules de sérotonine et de dopamine, qui régulent le bien-être ou l’humeur. Plus précisément, la consommation de poisson peut réduire le risque de dépression de 30% chez les hommes et de 16% chez les femmes.

La consommation de poisson ralentirait le déclin cognitif !

En outre, ils pourraient ralentir le déclin cognitif et réduire le risque de démence. Enfin, une vingtaine d’études ont montré que les personnes qui mangent des poissons gras souffrent moins souvent de dépression. Les personnes qui mangeaient du saumon et d’autres poissons gras plus de deux fois par semaine avaient un risque de démence inférieur de 28% à celles qui en mangeaient moins d’une fois par mois. Il en allait de même pour la maladie d’Alzheimer, dont le risque était réduit de 41 %. Le poisson maigre n’est pas bon pour ces maladies.

3 légumes oubliés à remettre au goût du jour
Chips de pommes de terre ou chips de légumes, lesquelles choisir ?